Conserver les légumes

Pour engranger vos précieuses récoltes dans les meilleures conditions, cueillez des produits sains, mûrs mais encore fermes, et préparez-les aussitôt.

Les types de conservation

Au naturel
Dans des bocaux remplis d’eau bouillante et salée pour les légumes (8 à 20 grammes/litre) ; ou sucrée (1 cuill. à soupe/litre) pour les fruits. À stériliser.
Conservation : 10 à 12 mois.

Au sucre
En bocaux, les fruits sont recouverts de sirop de sucre (environ 500 g de sucre/litre d’eau), ou mixés en coulis, avant d’être stérilisés.
Conservation : 10 à 12 mois.

À l’huile
Réservée à quelques légumes, cette méthode nécessite une cuisson préalable des aliments.
Conservation : 2 mois (au réfrigérateur) et 12 mois (stérilisés).

Au vinaigre
Dégorgés dans du gros sel, pour les débarrasser de leur excès d’eau, les aliments sont recouverts de vinaigre, à chaud ou bien à froid, pour préserver leur croquant.
Macération : de 1 à 2 mois.
Conservation : 12 mois.

Au sel
Ce mode de conservation traditionnel peut être utilisé pour les herbes, notamment.

Congélation
C’est le plus simple ! Placez les aliments au grand froid, à – 25 °C, pendant 24 heures.
Conservation : 10 à 12 mois, en faisant remonter la température jusqu’à – 18 °C.

Séchage
À l’air, au four ou dans undéshydrateur, on réduit ou l’on élimine l’eau des aliments. Juste avant de les cuisiner, il ne reste qu’à les faire tremper pour les réhydrater.

A chaque légume, sa méthode

• La plupart des légumes se gardent au naturel, comme les fonds d’artichauts, les haricots verts, les betteraves cuites en dés, les épinards, les petits pois, les bulbes de fenouil ou les tomates pelées et épépinées.

• Les tomates séchées au four et les tranches d’aubergines grillées, comme les poivrons et les cèpes, marinent bien dans l’huile d’olive.

• Cornichons, petits oignons blancs et tomates vertes épépinées sont mis dans du vinaigre blanc. Faites-les dégorger 24 heures dans du sel pour éliminer leur eau et favoriser l’absorption du vinaigre. N’hésitez pas à ajouter de l’ail, des herbes aromatiques ou des épices.

• Avant de les mettre au congélateur, blanchir les haricots verts, les petits pois, les courgettes et les aubergines en morceaux ou préparées en ratatouille, les poivrons épépinés, etc. Tomates et potirons supportent mal la congélation, sauf transformés en coulis ou en purée.

Blanchir ou pas ?

Avant la mise en bocaux ou la congélation, la plupart des légumes doivent être blanchis entre 2 et 5 min, non seulement pour inactiver les enzymes naturels, mais aussi pour préserver leur texture et couleur. Placez-les dans un panier ajouré, que vous plongerez ensuite dans de l’eau bouillante salée (1 cuill. à soupe de sel par litre d’eau). Retirez-le et trempez-le immédiatement dans l’eau froide.
Précisions : il est inutile de blanchir les tomates. Quant aux betteraves, elles seront cuites jusqu’à tendreté.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×